Skip to main content
Nom de domaine

Nom de domaine

Toute entreprise/institution doit aujourd'hui disposer d'un site internet, outil très utile pour se faire connaître ! Un site internet est en quelque sorte une vitrine susceptible de multiplier les moyens de communiquer avec ses clients : présenter son activité, donner des informations, répondre à des demandes, vendre ses produits et ses services...

Aussi il est indispensable lors de la phase de réflexion sur le nom de l'entreprise, de vérifier que ce nom est disponible en tant que nom de domaine et de le réserver au plus tôt. Cela doit devenir un réflexe. En effet, l'attribution du nom de domaine est, dans la plupart des cas, régie par la règle du "premier arrivé, premier servi". Et comme un nom donné ne conduit qu'à un seul site... il s'agit d'une ressource rare !
Attention, il faudra vérifier qu'il ne corresponde pas déjà à une marque existante susceptible d'invoquer une antériorité en cas de litige.
  • Qu'est-ce qu'un "nom de domaine" ?
  • Comment déposer un nom de domaine ?
  • Mises en garde / conseils

Qu'est-ce qu'un "nom de domaine" ?

  • Le nom de domaine est l'identifiant d'un site internet. Il constitue la partie la plus importante de l'adresse de ce site. Si l'on prend l'exemple suivant : www.monentreprise.com :
    • monentreprise identifie le site,
    • .com correspond à ce que l'on appelle "l'extension".

Les commerçants et les sociétés ont la faculté de déclarer le nom de domaine de leur site internet lors de leur immatriculation au Registre du commerce et des sociétés.
Les personnes morales ont la possibilité de déclarer plusieurs noms de domaine.
 

  • Les différents types d'extension accessibles aux entreprises. Les plus courants sont :
    • .tg : peut être attribué à toute entité ou personne ayant une existence légale au Togo, sans autre condition. Le choix d'un suffixe .tg peut être rassurant pour les contacts commerciaux de l'entreprise. Il atteste d'une proximité de l'entreprise vis-à-vis du marché togolais ainsi que de sa réelle existence juridique. Les personnes physiques qui résident sur le territoire togolais et les personnes morales qui y ont leur siège social ou leur établissement principal, peuvent demander l'enregistrement d'un nom de domaine en .tg
    • .com : plus "global" que le .fr. (à l'origine il était destiné aux entreprises commerciales), mais aussi moins "fiable" car aucune condition particulière n'est exigée pour son dépôt. Attention, cependant, à ne pas enregistrer, même involontairement, un nom correspondant à une marque appartenant à un tiers.
    • .net : à l'origine destiné aux structures liées à Internet. Fonctionnant comme le .com, il peut aujourd'hui être déposé par toute personne.
    • .org : à l'origine destiné aux structures à but non commercial. Il est aujourd'hui aussi "ouvert" que le .com.
    • Et aussi :  .biz, .info, .tv, .eu, .asia, .pro, etc.
    • .fr : peut être attribué à toute entité ou personne ayant une existence légale en France, sans autre condition. Le choix d'un suffixe .fr peut être rassurant pour les contacts commerciaux de l'entreprise. Il atteste d'une proximité de l'entreprise vis-à-vis du marché français ainsi que de sa réelle existence juridique. Les personnes physiques qui résident sur le territoire de l'un des Etats membres de l'Union européenne et les personnes morales qui y ont leur siège social ou leur établissement principal, peuvent demander l'enregistrement d'un nom de domaine en .fr.
    • Hors de l'Europe, si, par exemple, votre entreprise travaille avec la Chine ou l'Inde, il est également recommandé de réserver le .cn ou le .in.

Comment déposer un nom de domaine ?

Pour déposer un nom de domaine, vous pouvez vous adresser à Imagin. Nous proposons en complément des services comme de l'hébergement, des solutions de création de site, un service de messagerie.


Mises en garde / conseils

Une marque déposée antérieurement au nom de domaine est prioritaire en cas de litige. Il faut vérifier au préalable que le nom choisi n'est pas une marque existante sur le site dédié de l'lnpi

  • Le nom de domaine choisi doit être le plus simple possible à mémoriser et à écrire. Pour choisir un nom de domaine, le créateur d'un site internet français doit le composer au format basé exclusivement sur des lettres, des chiffres de 0 à 9, et le trait d'union à l'exclusion de tout autre caractère. L'arobase " @ " ne se trouve que dans les adresse e-mail. Elle est donc interdite dans une adresse de site, au même titre que les caractères suivants : l'espace, les guillemets, <, >, #, etc. Une arobase dans un nom commercial deviendra un "a" dans le nom du site.
  • L'Afnic, gestionnaire du registre des noms de domaine pour les zones géographiques en .fr, .yt, .pm, .wf, .tf, .re, autorise l'enregistrement de noms de domaine comportant trente nouveaux caractères, accents, ou cédilles (ç, oe, ô, ö, ü, û, ï, î, é, è ê, à, ä...).
  • Il est plus simple de faire réserver son nom de domaine par l'entreprise qui héberge le site.
  • Le nom de domaine est déposé pour un an, parfois plus. Il faut donc penser à en effectuer le renouvellement ; habituellement le propriétaire du nom de domaine reçoit une relance au moins 30 jours avant l'échéance.
  •  Il est préférable que le nom de domaine soit déposé au nom de l'entreprise et non d'un associé ou d'un dirigeant à titre personnel. Cela présenterait un risque pour l'entreprise, le déposant pouvant en revendiquer ultérieurement la propriété.
  • Il est important également de vérifier que le nom de domaine n'a pas été déposé au nom du prestataire qui effectue les développements du site, car dans ce cas, il n'appartiendrait pas à l'entreprise. En revanche, il est normal que ce prestataire y figure comme interlocuteur technique.
  • Si la personne qui a fait la démarche au sein de l'entreprise vient à quitter celle-ci, il ne faut pas oublier de modifier le nom et l'adresse email du contact car les relances sont effectuées par e-mail.
  • Transfert du nom : le nom de domaine peut être déposé chez X puis être transféré chez Y. Il faut se renseigner sur les délais de transfert et le coût engendrés par l'opération.